Accueil
La Fondation
Nos actions
Actualités
Faire un don
Témoignages
Mécenat d'entreprise

Du mobilier pour le centre d’alphabétisation des jeunes - Nos réalisations

Du mobilier pour le centre d’alphabétisation des jeunes

projet/gari-pressejpg projet/forage-beninjpg projet/civierepng projet/ampo-fillesjpg
projet/ecolepng

Il y a 2 donateurs à ce projet


218
jean-luc
id_31_tmarchal123hotmailfr
thibault
Haut de page

Plus d'informations sur ce projet

Au Burkina Faso, Les enfants qui n’ont jamais été scolarisés ou les enfants déscolarisés doivent attendre l’âge de 15 ans pour pouvoir suivre des cours pour adultes. Beaucoup d’enfants entre sept et quatorze ans se retrouvent donc sans structure pouvant les accueillir et leur dispenser les bases de l’enseignement.

La Paroisse de Kokologho, partenaire de l’ONG HAMAP, prête actuellement des locaux aux deux classes de Kokologho afin que 62 élèves déscolarisés puissent étudier. Mais ne pouvant plus affecter ces locaux aux centres d’alphabétisation à la rentrée 2014, il a été nécessaire de trouver de nouveaux locaux pour ces deux classes.

La situation foncière complexe de Kokologho ne permet pas de louer ou d’acheter un terrain. Bien heureusement, la Paroisse de Kokologho s’est engagée à prêter un terrain non bâti pour la construction d’un centre d’alphabétisation. Les locaux seront spécifiquement réservés à l’enseignement. Cela permet d’éviter de se retrouver un jour face à des revendications foncières et donc de sécuriser la pérennité du projet qui permettra d’alphabétiser plusieurs générations d’enfants déscolarisés allant de 9 à 14 ans.

Depuis plus de cinq ans, HAMAP et la paroisse de Kokologho collaborent avec les parents d’élèves et les autorités locales compétentes en matière d’enseignement, afin de promouvoir l’éducation de base pour le plus grand nombre d’enfants.

Ce projet bénéficie ainsi des connaissances acquises et des expériences résultant de cette collaboration. HAMAP est donc en mesure de fournir l’appui nécessaire à l’association burkinabé, à l’origine de cette initiative, pour la bonne réalisation du projet.

Le bâtiment sera composé de deux salles de classe, d’une salle pour les intervenants ainsi que d’un local de stockage. Il n’est pas prévu la construction de sanitaires et d’un accès à l’eau potable car la Paroisse de Kokologho possède des sanitaires et un puits utilisés par les passants de la paroisse et les élèves. Ces infrastructures sont en bon état et suffisantes pour le nombre d’élèves.

Du mobilier sera acheté pour compléter le mobilier existant et améliorer les conditions d’enseignement : quinze bancs, un tableau, un bureau, trente cinq chaises et deux placards. A cela s’ajoute le mobilier pour le bureau des enseignants : un meuble de rangement, un bureau et une bibliothèque.

Le mobilier, fabriqué localement, sera en métal plutôt qu’en bois afin qu’il ne soit pas rongé par les mites. Le matériel pourra ainsi être utilisé pendant plus longtemps.

La Fondation Servir propose de financer le coût global du mobilier estimé à 3000 €.

 

En savoir plus :

Le Ministère de l’enseignement de base et de l’alphabétisation Burkinabé a pour objectif d’atteindre un taux de scolarisation de 60% d’ici 2015. Si le taux de scolarisation au Burkina Faso n’a cessé d’augmenter au cours des dix dernières années, le taux d’alphabétisation des jeunes (15-24 ans) n’était que de 33% chez les femmes et de 47% chez les hommes en 2011.

Le système scolaire burkinabé donne accès à l’école primaire dès l’âge de six ans. Les parents doivent payer les frais d’inscription, les fournitures et les livres scolaires. Certaines familles ne peuvent pas s’acquitter de ce coût. Beaucoup d’enfants se retrouvent alors déscolarisés ou non scolarisés et ont ensuite des difficultés à rejoindre le cycle de l’éducation formelle.

 

Haut de page

Dernières actualités de ce projet


Pas encore d'actualités en relation avec ce projet !



Haut de page