Accueil
La Fondation
Nos actions
Actualités
Faire un don
Témoignages
Mécenat d'entreprise

De l’eau potable dans une commune malgache - Nos réalisations

De l’eau potable dans une commune malgache

projet/gari-pressejpg projet/forage-beninjpg projet/civierepng projet/ampo-fillesjpg
projet/eau-madagascarjpg

Il y a 1 donateur à ce projet


114
Cyriacus
Haut de page

Plus d'informations sur ce projet

Cette commune rurale du Sud-Ouest de Madagascar ne manque pas d’eau car elle est traversée par le fleuve Onilahy qui coule tout au long de l’année. Les habitants s’approvisionnent actuellement auprès des points d’eau traditionnels, là même où la population fait la lessive, la vaisselle et les ablutions. De plus, ces points d’eau sont enclins à une contamination fécale importante en saison de pluies et fortement pollués par les produits chimiques utilisés dans les cultures en amont du fleuve.

Seuls 7% des habitants utilisent un traitement avant de consommer l’eau de boisson. La population est donc sévèrement exposée aux maladies hydriques.

L’objectif du projet consiste donc à améliorer les conditions sanitaires de cette commune rurale et des villages voisins, représentant une population de près de 4000 habitants. Les travaux d’infrastructure, qui se dérouleront sur une période d’environ 2 ans, prévoient :

- La construction de deux réseaux de distribution d’eau potable (l’un par forage et l’autre par captage de source) avec réservoirs, pompes solaires et abris pour les modules photovoltaïques.

- L’implantation de 6 bornes fontaines et le déploiement de 60 branchements privés

- La construction d’un bloc sanitaire scolaire

- La sensibilisation de la population axée sur l’utilisation de l’eau potable et les conditions d’hygiène

- La mise en place des différentes délégations et du marketing social

Afin de pérenniser les infrastructures, les autorités locales désigneront un délégataire qui assurera la gestion du service de l’eau, de la maintenance des infrastructures, du développement des réseaux privés. La population paiera l’eau potable aux fontainiers, ces derniers reversant les redevances au délégataire. Afin d’assurer un salaire au délégataire et aux 6 fontainiers, il a été prévu une tarification unique de 2,5 ariary le litre à la fontaine et un forfait mensuel minimum de 2500 ariary pour un branchement privé.

Le coût global de ce projet est estimé à 176.578 €. Le financement est en partie assuré par HAMAP, le partenaire local et la population (20.836 €), l’Agence de l’Eau Rhin Meuse (82.600 €), la Fondation Metropolitan Films (60.000 €).

La Fondation SERVIR s’engage à participer à ce projet à hauteur de 9000 €.

 

Haut de page

Dernières actualités de ce projet


Pas encore d'actualités en relation avec ce projet !



Haut de page