Accueil
La Fondation
Nos actions
Actualités
Faire un don
Témoignages
Mécenat d'entreprise

Pour des toits de terre à Koubri - Nos réalisations

Pour des toits de terre à Koubri

projet/gari-pressejpg projet/forage-beninjpg projet/civierepng projet/ampo-fillesjpg
projet/06q_400jpg
Haut de page

Plus d'informations sur ce projet

La voûte nubienne, procédé architectural antique venu du haut Nil, représente aujourd’hui une réponse africaine aux problèmes de la construction en région sub-saharienne. Cette technique permet de bâtir avec un outillage basique, des matériaux locaux et des compétences techniques simples, des habitations aux toitures voûtées restaurant la possibilité du toit terrasse.

L’utilisation de la terre crue, matière première abondante, montée en voûte, sans coffrage, offre aux populations une alternative concrète aux toitures de bois (responsable d’une partie de la déforestation) ou de tôle (matériau cher et inadapté aux conditions climatiques locales).

L’association Voûte Nubienne - AVN - s’est fixé comme objectif de vulgariser cette technique à grande échelle. Au vu des avantages sociaux, économiques, culturels et écologiques de ce concept architectural, AVN a créé un programme de vulgarisation qui a pour mission de permettre l’appropriation pérenne du concept architectural VN par les populations sahéliennes (150 millions de personnes).

La stratégie consiste à amorcer le marché de la Voûte Nubienne (générer et dynamiser l’offre et la demande) jusqu’à un seuil de 5% de la population sahélienne. Une fois ce seuil atteint, la technique aura un ancrage populaire suffisant pour permettre l’autonomie totale de la vulgarisation : l’offre sera suffisamment organisée et la population suffisamment informée pour assurer en autonomie la diffusion pérenne du concept architectural VN.

Comme pour la plupart des régions sahéliennes, le Burkina Faso est touché par la problématique de l’habitat qui plonge des millions de familles dans un cercle vicieux de pauvreté.

Une première région pilote de la voûte nubienne existe à Boromo au Burkina Faso et c’est dans cette même logique que AVN souhaite ouvrir une nouvelle "zone de vulgarisation" dans le sud du Burkina Faso.

Le choix du village de Koubri a été pris suite au recrutement courant 2011 de Joel Ouedraogo, nouveau vulgarisateur « hors norme » qui, provenant de ce village éloigné de Boromo, est parvenu à mobiliser un nombre impressionnant de clients (une vingtaine) dès 2011. Joel est une ressource importante sur qui AVN peut et doit compter. L’ouverture de la seconde région de vulgarisation de la VN au Burkina à partir de son village semble donc idéale.

Le développement du marché de la voûte nubienne dans une zone prend plusieurs années de sensibilisation et de formation avant d’atteindre son autonomie de marché.

La première année, phase de démarrage, consiste à identifier les acteurs clés, les premiers chantiers, les villages pilotes, les partenaires locaux avec l’objectif :

- d’ouvrir au moins 3 villages pilotes
- de former 1 vulgarisateur et 1 administrateur
- de former 3 ou 4 apprentis maçons
- de construire 6 à 9 bâtiments simples

Le coût de la première année de vulgarisation, estimé à 21.250 €, est réparti en :

- frais de salaires : 11.300 €
- investissements informatique, transport, bâtiment : 4.250 €
- frais de mission : 3.500 €
- frais de gestion : 2.200 €

Considérant que ce projet d’entreprenariat social vise à créer des emplois locaux et à améliorer l’habitat de nombreuses familles, la Fondation SERVIR s’engage à financer une part de ces frais à hauteur de 10.000 €.

Haut de page

Dernières actualités de ce projet


Pas encore d'actualités en relation avec ce projet !



Haut de page