Accueil
La Fondation
Nos actions
Actualités
Faire un don
Témoignages
Mécenat d'entreprise

Des ordinateurs pour l'institut d'éducateurs spécialisés - Nos réalisations

Des ordinateurs pour l'institut d'éducateurs spécialisés

projet/gari-pressejpg projet/forage-beninjpg projet/civierepng projet/ampo-fillesjpg
projet/isfesjpg

Il y a 2 donateurs à ce projet


137
BCM Participations
Servir
Servir
Haut de page

Plus d'informations sur ce projet

Nées dans des familles très pauvres et alors qu’elles n’ont pas encore 10 ans, les filles "vidomégon" sont placées par leurs parents auprès de commerçantes du marché international de Dantokpa à Cotonou pour « y apprendre à travailler ». Cette coutume ancienne au Bénin s’est transformée aujourd’hui en esclavage moderne, multipliant le trafic d’enfants et les cas de maltraitance.

Après plus d'une dizaine d’années consacrées à secourir et réinsérer les filles vidomégon, la communauté éducative salésienne a remarqué l’inexistence au Bénin d'écoles de formation en éducation spécialisée. La sœur Marie Antonietta Marchesse et l’équipe éducative des Filles de Marie Auxiliatrice ont donc eu l'idée de créer une école pour former des éducateurs spécialisés.

C'est ainsi que les Sœurs Salésiennes de Don Bosco en partenariat avec l’ONG « Groupe Aleimar » et l’Association « Amici di Francesco », donne naissance à l'Institut Supérieur de Formation des Educateurs Spécialisés - ISFES. Le centre a ouvert ses portes à Cotonou en 2010.

L’ISFES, déjà reconnu par le Ministère de l’Enseignement Supérieur du Bénin, offre après trois ans de formation (BAC + 3) une licence professionnelle d'éducateur spécialisé. Cet institut qui entre désormais dans l’univers des centres supérieurs a pour objectif d'être un lieu de formation des acteurs qui opèrent dans les structures de prise en charge des enfants en difficulté au Bénin.

Le centre peut accueillir une quinzaine d'étudiants par promotion. A l'issue du cursus de 3 ans, l'étudiant devient éducateur spécialisé. Il est alors à même de :

- Evaluer les besoins de la population cible (besoins de prévention et de réadaptation) ;

- S’approprier les cadres législatif, politique et administratif de l’intervention en éducation spécialisée ;

- Concevoir des projets éducatifs en direction d’un individu ou d’un groupe ;

- Organiser et animer des activités concourant à la mise en œuvre des projets élaborés ;

- Faire de la veille sociale (observation, étude, analyse de la pratique) pour améliorer les prestations ;

- Mobiliser la famille et autres ressources communautaires en vue de leur participation active à la réalisation des projets socio-éducatifs ;

- Travailler dans une équipe multi-professionnelle ;

Les étudiants ayant besoin d'Internet pour effectuer leurs travaux, le centre souhaite se doter d'une salle informatique. La salle pourra accueillir 12 postes informatiques. Afin de minimiser les investissements, il a été convenu d'équiper cette salle d'ordinateurs portatifs (e-PC) valant 200.000 Francs CFA l'unité, ce qui représente globalement un budget de 3700 €.

La Fondation SERVIR propose de financer la totalité de ces e-PC en accordant une subvention de 3700 euros.

En savoir plus :

Dès 2001, les Sœurs Salésiennes ont commencé à accueillir les jeunes filles victimes de traite, d’exploitation ou d’abus. Elles sont prises en charge dans le foyer Laura Vicuña, en transit lorsque leur réintégration dans la famille est possible ou en long séjour si aucune réinsertion sociale n’est possible à court terme.

Les Sœurs Salésiennes offrent des cours d’éducation scolaire aux enfants, ainsi que des formations professionnelles en boulangerie, savonnerie, cuisine, coiffure, couture et agriculture visant la réinsertion sociale et culturelle des jeunes.

Les Sœurs Salésiennes organisent également de nombreuses activités de sensibilisation sur des sujets tels que l’exploitation des mineurs, la traite des enfants, les violences sexuelles, les droits de l’enfant, la santé, l’hygiène, …

 

Haut de page



Haut de page