Accueil
La Fondation
Nos actions
Actualités
Faire un don
Témoignages
Mécenat d'entreprise

De l’eau pour des villages défavorisés au Cambodge - Nos réalisations

De l’eau pour des villages défavorisés au Cambodge

projet/gari-pressejpg projet/forage-beninjpg projet/civierepng projet/ampo-fillesjpg
projet/fontainejpg

Il y a 1 donateur à ce projet


Servir
Servir
Haut de page

Plus d'informations sur ce projet

Avoir une eau de consommation claire et disponible en tout temps était le rêve des villageois qui ont toujours souffert de maladies liées à l’eau insalubre des marigots. L’accès à l’eau durant la saison sèche (6 mois de l’année) des communes rurales du Cambodge est un problème crucial. Le manque d’eau salubre est source de graves maladies, touchant principalement les enfants.

Dans la zone rurale de Banteay Meas, aucun programme de développement d’adduction d’eau potable ni d’assainissement n’était prévu.

Pour faire face à ce problème qui touche plus de 4000 personnes réparties sur les 8 hameaux de la commune, l’association Touk Méas - La Pirogue d’Or a engagé, il y a deux ans, un programme de forage de 8 puits en deux tranches. A ce jour 3 puits sur les 4 de la première tranche donnent de l’eau mais un seul dispose d’une eau potable. La deuxième tranche a du être abandonnée, suite aux relevés hydrogéologiques qui ont révélé une nappe d’eau saumâtre (emplacement d’un ancien bras de mer) sur les zones de forage prévues.

La solution de rechange qui a paru la plus simple à mettre en œuvre a consisté à creuser à même le sol un réservoir collectif d’eau pluviale d’une grande capacité de 10.000 m3 (50mx50mx4m).

Pour protéger ce réservoir et rendre l’accès à l’eau sans danger à la population, il était nécessaire de réaliser :
- un clôturage sur tout le périmètre du réservoir pour éviter toute intrusion de personne, de bétail ou de débris végétaux ;
- une fontaine directement accessible par les villageois depuis le chemin d’accès.

Le clôturage est constitué de :
- 40 potelets espacés de 3 mètres en béton armé de 2m50 de hauteur et de 0,20 m de diamètre ancrés dans le sol par une semelle armée de 0,50 m d’épaisseur et de 0,80 m de côté ;
- d’un remplissage entre poteaux sur une hauteur de 1,80 m en parpaings de ciment confectionnés sur place.

La fontaine est constituée de :
- une structure en béton armé avec toiture en fibrociment ;
- parois intérieures carrelées ;
- un réservoir tampon de 120 m3 ;
- un dispositif de filtration sur sable ;
- une pompe de relevage solaire ;
- un terre-plein d’accès gravillonné.

Le besoin en financement de ce projet de clôture de réservoir et de création d’une fontaine (travaux et équipements) s’est élevé à 11.000 euros qui ont été apportés par la Fondation SERVIR Shammesh fin Juillet 2009.

Haut de page



Haut de page